Visitez aussi :
Logo de l'ORE

http://www.observatoire-eau-bretagne.fr/Media/Chiffres-cles/Relief-et-bathymetrie

 

Dernière modification le 27 février 2014


chiffres clés

Relief et bathymétrie en Bretagne

Rédigé par :

Emmanuèle Savelli (OEB)

En collaboration avec :

Benoît Loubrieu Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer)




Les crêtes affutées des monts d'Arrée Les crêtes affutées des monts d'Arrée

La Bretagne culmine à 387 m

Si le relief terrestre breton est peu élevé, l'ouest de la péninsule, plus accidenté, contraste nettement avec l'est relativement plat.


Relief et bathymétrie
Relief et bathymétrie de la Bretagne

C’est à Roc’h Trédudon dans le Finistère (387 m) que se trouve le point culminant de la Bretagne. L’ouest de la région conserve des reliefs marqués, reliquats d’anciennes chaînes de montagnes aujourd’hui aplanies. Alors qu’à l’est, les reliefs ne dépassent pas 150 m, hormis quelques buttes isolées comme en forêt de Paimpont.

Ce contraste a un impact important sur le réseau hydrographique et sur les paysages. À l’ouest, les rivières incisent profondément les reliefs dans des paysages bocagers et de plateaux avant de rejoindre rapidement avec la mer. À l’est au contraire, les rivières s’étirent longuement dans des plaines vallonnées au bocage plus ou moins déstructuré.

La Bretagne est bordée par l'océan Atlantique au sud et par la Manche au nord, la délimitation se situant en mer d'Iroise à la pointe de Corsen. 90 % des eaux territoriales (12 milles nautiques de la côte) ne dépassent pas 100 m de profondeur. La zone plus profonde se situe au large de la pointe Finistère, entre Ouessant et Sein (- 200 m dans la fosse d'Ouessant). La zone littorale, entre l'estran et 50 m de profondeur, représente la moitié des eaux territoriales et se caractérise par le chapelet des îles bretonnes : c'est une zone de forte influence à l'interface entre la terre et la mer.